Un film ukrainien primé au Festival de Cannes [uk]

Le palmarès de la 53e Semaine de la Critique, l’un des rendez-vous phares du festival de Cannes, a été dévoilé jeudi 24 mai. Le film ukrainien The Tribe (Plemya), premier long-métrage du réalisateur Myroslav Slaboshpytskiy a remporté à lui seul trois des principaux prix : le Grand Prix Nespresso, le Prix Révélation France 4 et l’Aide Fondation Gan pour la diffusion.

Exclusivement interprété en langue des signes (et sans sous-titres) par de jeunes acteurs sourds-muets non-professionnels, The Tribe est un pari audacieux. Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la Critique, l’évoque en ces termes : "un ballet virtuose, vertigineux et hallucinant. Une plongée unique dans une sensation de cinéma incomparable".

C’est la première fois qu’un film ukrainien est récompensé à Cannes.

Le film, distribué par Arthouse Traffic, sortira sur les écrans ukrainien en septembre prochain.


Bande annonce

Le réalisateur

JPEG Né en 1974 à Kiev, Myroslav Slaboshpytskiy fait ses études de cinéma au centre Karpenko-Kariy, puis travaille au studio Dovzhenko et chez Lenfilm Studios (Saint Pétersboug).
Il fait ses premières armes à la télévision en écrivant plusieurs scénarii de téléfilms dont l’un, Chernobyl Robinson, obtient un prix au concours ukrainien "Word 2000".
Son premier court-métrage, The Incident, est sélectionné dans plus d’une vingtaine de festivals à travers 17 pays. Diagnosis, son second film court, est en compétition pour l’Ours d’Or à la 59e Berlinale, festival que Myroslav Slaboshpytskiy retrouvera en 2010 avec son deuxième court-métrage, Deafness, qui obtient là encore une nomination pour l’Ours d’Or.
En 2010, une bourse lui est accordée par le fond "Hubert Bals" du festival du film de Rotterdam. Il se lance alors dans la réalisation de son premier long-métrage : The Tribe...

publié le 23/05/2014

haut de la page