Ukraine - Violations des droits de l’Homme dans le sud-est du pays [uk]

Le 21 juillet 2016

La France est préoccupée par les nouvelles informations d’organisations non gouvernementales selon lesquelles des violations graves des droits de l’Homme auraient été commises par toutes les parties dans le sud-est de l’Ukraine.

Nous plaidons sans relâche en faveur de l’échange de tous les prisonniers selon le principe de « tous contre tous », agréé à Minsk le 12 février 2015.

La France appelle l’ensemble des parties à respecter leurs engagements internationaux en matière de droits de l’Homme et de droit international humanitaire. Nulle personne ne doit faire l’objet de détention arbitraire, de disparition forcée, ni être sujette à la torture, quelles que soient les circonstances.

Les parties doivent garantir aux organisations humanitaires un accès entier à l’ensemble des populations affectées par le conflit. La Russie doit en particulier user de son influence pour garantir aux organisations humanitaires un accès plein et sans entrave à toutes les personnes détenues par les autorités de facto de certaines zones des régions de Donetsk et Louhansk.

La France, aux côtés de l’Allemagne, poursuivra ses efforts visant à la mise en œuvre des accords de Minsk.

Déclaration du porte-parole - PNG

publié le 22/07/2016

haut de la page