Ukraine/Russie - Extrait de la déclaration des chefs d’Etat et de gouvernement - Sommet du G7

Le 8 juin 2015

PNG

Trouver une solution au conflit en Ukraine

Nous réitérons notre condamnation de l’annexion illégale de la péninsule de Crimée par la Fédération de Russie et nous réaffirmons notre politique de non- reconnaissance.

Nous réitérons notre soutien sans réserve aux efforts visant à trouver une solution diplomatique au conflit dans l’est de l’Ukraine, notamment dans le cadre du format « Normandie » et du Groupe de contact tripartite. Nous nous félicitons du rôle essentiel que joue l’OSCE dans la recherche d’une solution pacifique. Nous appelons toutes les parties à mettre pleinement en oeuvre les accords de Minsk ainsi que l’ensemble de mesures en vue de leur application, qui a été signé à Minsk le 12 février 2015, par l’intermédiaire du Groupe de contact tripartite et des quatre groupes de travail mis en place. Nous sommes préoccupés par la récente intensification des combats sur la ligne de contact. Nous réitérons l’appel au plein respect du cessez-le-feu et au retrait des armes lourdes lancé à toutes les parties. Nous rappelons que la durée des sanctions devrait être clairement liée à la mise en oeuvre intégrale des accords de Minsk et au respect de la souveraineté de l’Ukraine par la Russie. Ces sanctions pourront être levées dès lors que la Russie honorera ces engagements. Cependant, nous sommes également prêts à prendre d’autres mesures restrictives pour augmenter le coût pour la Russie si ses actions le rendent nécessaire. Nous attendons de la Russie qu’elle cesse tout soutien transfrontalier aux forces séparatistes et qu’elle exerce l’influence considérable dont elle dispose sur les séparatistes pour qu’ils honorent totalement les engagements de Minsk.

Nous saluons et soutenons les mesures prises par le gouvernement ukrainien pour mener des réformes structurelles globales et nous demandons aux autorités ukrainiennes de poursuivre de manière résolue le processus nécessaire de transformation en profondeur dans le respect de leurs engagements vis-à-vis du Fonds monétaire international (FMI) et de l’Union européenne (UE). Nous réaffirmons notre volonté de travailler conjointement avec les institutions financières internationales et avec d’autres partenaires pour apporter un soutien technique et financier à l’Ukraine dans son processus de transformation. Nous demandons aux ambassadeurs du G7 à Kiev de mettre en place un groupe de soutien à l’Ukraine qui aura pour mission de faire progresser la réforme économique de l’Ukraine par des conseils et une aide coordonnés.

publié le 08/06/2015

haut de la page