Ukraine - Extrait du point de presse du porte-parole [uk]

Extrait du point de presse du porte-parole 7 octobre 2016

Pour revenir sur la question des accords de Minsk, est-ce que vous pensez qu’une résolution diplomatique du conflit en Ukraine peut être possible alors que Petro Porochenko semble réticent à accorder un statut spécial aux zones indépendantistes ?

Notre objectif est la mise en œuvre complète des accords de Minsk. Et nous avons sur ce sujet un dialogue avec les autorités ukrainiennes comme avec les autorités russes. Il y a un processus qui a été mis en place qu’on appelle le format Normandie où l’Allemagne et la France jouent un rôle moteur pour favoriser les discussions entre les autorités russes et les autorités ukrainiennes. Ce dialogue se poursuit aujourd’hui encore à tous niveaux : au niveau des chefs d’États et de gouvernements, au niveau des ministres des affaires étrangères, et aussi au niveau des hauts fonctionnaires chargés de la mise en œuvre et de l’établissement des mesures de confiance : retraits des armes, arrêt des violences sur place, libération de prisonniers, etc. Ce travail se poursuit.

Et pourtant la mission de l’OSCE a déjà vu des violations ?

Oui, bien sûr. Et c’est pour cela que le processus de Normandie reste d’actualité, précisément pour surmonter des blocages ou des violations des accords conclus.

Est-ce que vous pensez qu’une résolution à long terme peut être possible ?

Oui, bien sûr. Nous y travaillons à tous niveaux, chefs d’Etats, ministres des affaires étrangères, et hauts fonctionnaires. Je vous signale par ailleurs un exemple concret d’aboutissement du travail qui est fait dans le format Normandie, c’est l’accord-cadre sur le désengagement des forces qui est intervenu le 21 septembre à Minsk, dans le format du groupe de contact trilatéral de l’OSCE.

Déclaration du porte-parole - PNG

publié le 10/10/2016

haut de la page