Ukraine - Déclaration conjointe du président de la République et du président de l’Ukraine [uk]

A l’invitation du Président de la République, le Président de l’Ukraine a effectué une visite officielle en France le 22 avril 2015.

La France et l’Ukraine, en leur qualité de pays fondateurs de l’ONU, sont conscientes des responsabilités particulières qui leur incombent et feront tous leurs efforts afin de préserver et de renforcer la paix et la sécurité sur le continent européen. Attachées aux dispositions de la Charte de l’ONU, ainsi qu’à celles de l’Acte final d’Helsinki de 1975 et de la Charte de Paris pour la nouvelle Europe de 1990, et gardant à l’esprit le Mémorandum de Budapest de 1994, elles considèrent que les principes fondamentaux de démocratie, de primauté du droit, de droits de l’Homme, de souveraineté et d’intégrité territoriale des Etats, contenus dans ces documents, restent la pierre angulaire pour la garantie de la paix et de la stabilité en Europe.

Dans ce contexte, se référant aux conclusions du Conseil européen du 19 mars 2015, les Présidents français et ukrainien ne reconnaissent pas et continuent de condamner l’annexion illégale de la Crimée et de la ville de Sébastopol par la Fédération de Russie. La France a réitéré son soutien à l’intégrité territoriale et à la souveraineté de l’Ukraine dans ses frontières internationalement reconnues.

Les deux Présidents ont eu un échange approfondi sur la situation à l’Est de l’Ukraine. Ils ont réaffirmé l’importance d’une pleine application du « Paquet de mesures pour la mise en œuvre des accords de Minsk » adopté le 12 février 2015 et ont souligné à cet égard la responsabilité de la partie russe. Ils ont renouvelé leur soutien à l’OSCE pour son rôle dans la mise en œuvre de ces Accords. Le Président de l’Ukraine a remercié le Président de la République pour les efforts de la France, dans le cadre du « format Normandie ».

Les deux Présidents ont rappelé que la durée des mesures restrictives à l’encontre de la Fédération de Russie doit être clairement liée à la mise en œuvre complète des Accords de Minsk, conformément aux conclusions du Conseil européen du 19 mars.

Le Président de la République a exprimé son soutien au processus de modernisation et de réforme engagé en Ukraine. Il a assuré le Président de l’Ukraine de l’appui de la France à la mise en œuvre de l’Accord d’association entre l’Union européenne et l’Ukraine. Le processus de ratification de cet accord est en bonne voie.

Les deux Chefs d’Etat ont abordé les enjeux du prochain Sommet du Partenariat oriental à Riga. Dans cette perspective, ils ont souligné l’importance qu’ils accordent aux mesures concrètes visant à renforcer les relations entre l’Union européenne et l’Ukraine.

Les deux Présidents ont décidé de donner une nouvelle impulsion aux relations bilatérales entre la France et l’Ukraine.

Les deux Chefs d’Etat sont convenus d’approfondir le dialogue politique franco-ukrainien à tous les niveaux et de développer les coopérations sectorielles entre les administrations françaises et ukrainiennes. Ils encouragent également le développement de la coopération entre les parlements et entre les villes et les régions françaises et ukrainiennes.

Ils ont marqué l’importance d’un renforcement des relations économiques et commerciales bilatérales, notamment dans les domaines de l’énergie, des transports, de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire, de l’environnement et du tourisme. Dans ce contexte, ils sont convenus qu’une Commission mixte économique se réunira dans le courant du premier semestre 2016.

Les perspectives de coopération dans le secteur nucléaire civil ont été évoquées.
Dans le secteur agricole et agro-alimentaire, les deux Présidents sont convenus de renforcer la coopération bilatérale en matière d’élevage, notamment de génétique et de sélection, dans le secteur laitier, en matière de transformation et d’alimentation, dans le domaine du machinisme agricole et en matière de cultures, concernant les semences et la production céréalière. Dans ce cadre, la question de l’accès réciproque aux marchés est centrale. La France apportera également son appui à la modernisation de l’enseignement agricole et du dispositif de recherche agronomique en Ukraine. Une attention particulière sera apportée aux questions d’organisation de la profession agricole ukrainienne dans ses différentes filières.

Les deux Chefs d’Etat entendent développer la coopération universitaire et scientifique bilatérale et favoriser la mobilité étudiante entre les deux pays, dans le cadre notamment du programme Erasmus +. Ils sont convenus d’engager la révision de l’accord de reconnaissance mutuelle des diplômes. Ils se sont félicités de la visite, prévue en juin prochain en Ukraine, d’une mission d’universités et d’organismes de recherche français, conduite par le Président de la Conférence des Présidents d’Université. Les deux Présidents ont salué le développement de la coopération scientifique et technologique entre l’Ukraine et la France, notamment dans le cadre du Programme d’actions conjointes « Dnipro ». Les deux Chefs d’Etat encouragent également la coopération bilatérale dans le domaine des formations technologiques supérieures.
Les deux Chefs d’Etat souhaitent renforcer la coopération bilatérale dans le sport, en encourageant les fédérations françaises et ukrainiennes à mettre en œuvre des actions communes, comme celles développées par les fédérations d’athlétisme et d’aviron, et en procédant à des échanges d’experts ministériels sur la conception des politiques sportives.

Les deux Présidents sont convenus de développer les partenariats en matière d’appui à la réforme de l’Etat en Ukraine. Le Président de la République a confirmé, à cet égard, la volonté de la France de contribuer, en concertation avec les autres partenaires actifs dans ce domaine, à la mise en œuvre de la décentralisation et au processus de réformes relatif à la gouvernance locale et à l’organisation territoriale de l’Ukraine.

La France apportera aussi son expertise en matière de supervision bancaire et une coopération sera établie entre la Banque de France et la Banque nationale d’Ukraine. La France, par le biais de Business France, l’agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française, est prête à examiner la possibilité d’apporter son expertise à l’Ukraine pour la création d’une agence pour la promotion des exportations et l’attraction de l’investissement étranger. La France se tient enfin prête à partager son expérience dans les domaines du contrôle douanier, de la gouvernance des entreprises publiques et des privatisations.

Les deux Présidents ont souligné leur volonté de poursuivre et renforcer la coopération bilatérale de sécurité intérieure, notamment dans les domaines de la lutte contre la criminalité organisée et la corruption. Les deux Présidents ont également salué les efforts consentis par la France pour la formation de démineurs ukrainiens à la neutralisation des engins explosifs improvisés et à la gestion des zones sécurisées. Ils ont souligné le caractère essentiel de cette assistance, destinée à préserver la population civile des conséquences du conflit armé.

Les deux Présidents ont partagé l’objectif que la conférence internationale sur le climat (COP21) en décembre prochain à Paris aboutisse à des avancées majeures en matière de lutte contre le réchauffement climatique, sur le fondement de contributions nationales ambitieuses.

Ils entendent renforcer la coopération bilatérale dans les domaines de l’environnement et du développement durable (efficacité énergétique, urbanisme, transports), domaines dans lesquels des accords sectoriels signés (transports) ou en préparation (eau, air, efficacité énergétique, recyclage des déchets) prévoient que les parties française et ukrainienne se rencontrent régulièrement pour des échanges techniques.

Les deux Présidents ont salué la qualité des échanges culturels bilatéraux. La France a proposé d’apporter son expertise, en vue de favoriser l’élaboration de politiques publiques culturelles et la valorisation du patrimoine en Ukraine, et d’encourager l’approfondissement du dialogue entre les cultures pour promouvoir la diversité culturelle.

La présente déclaration vaut feuille de route pour le développement de la coopération bilatérale dans les prochains mois.

publié le 23/04/2015

haut de la page