Rencontre des Ministres des Affaires Etrangères de France et d’Ukraine à Paris

M. Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes, a reçu M. Volodymyr Ohryzko, Ministre des Affaires étrangères d’Ukraine, au quai d’Orsay, à Paris, le 7 juillet 2008.

Cette rencontre, qui intervient au tout début de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, s’inscrit dans la perspective de la préparation du Sommet UE - Ukraine d’Evian, le 9 septembre . Au titre de sa Présidence, la France souhaite que ce sommet marque une étape importante de la négociation du futur accord pour un partenariat ambitieux entre l’Union européenne et l’Ukraine.

Sur le plan bilatéral, cet entretien a été l’occasion de signer une nouvelle feuille de route pour les relations entre l’Ukraine et la France pour la période 2008-2009. Elle précisera tous les domaines où la France et l’Ukraine, seront les acteurs des réformes nécessaires pour que les standards de l’Union européenne soient atteints par l’Ukraine, et qu’il existe un développement des échanges économiques, une coopération culturelle, économique, scientifique, ainsi qu’une coopération policière et militaire.

L’entretien entre les deux ministres a été suivi d’une conférence de presse. Lors de celle-ci M. Kouchner a salué la coopération, déjà très dynamique, dans le domaine du soutien aux réformes engagées par l’Ukraine, et a exprimé le souhait de l’approfondir dans les secteurs économique, culturel, scientifique et technique, et de développer la coopération militaire et policière entre la France et l’Ukraine. Il a, à ce sujet, rappelé quelques chiffres : les échanges commerciaux entre la France et l’Ukraine ont progressé de 19 % en 2007 pour un total de 1,3 milliards d’euros. La France est le 8ème fournisseur de l’Ukraine et le 8ème investisseur étranger dans ce pays, au 4ème rang européen.

M. Kouchner a enfin évoqué à l’occasion d’une question la question de l’intégration de l’Ukraine dans l’OTAN. Il a reconnu qu’un progrès considérable avait été fait à Bucarest, où les six pays fondateurs de l’Europe ont signé un texte actant de ce que l’Ukraine sera un jour membre de l’OTAN. Concernant la date de cette adhésion future, il a rappelé le temps nécessaire pour apprécier les conditions requises de stabilité du pays. Le Ministre a rappelé que seraient considérées avec attention les conditions des élections, la conformité avec les standards européens et surtout, le temps incompressible nécessaire à l’aboutissement de ce processus.

Pour lire l’intégralité de la conférence de presse : https://pastel.diplomatie.gouv.fr/e...

publié le 08/08/2013

haut de la page