Réaction du porte-parole du MAE aux accusations contre Mme Timochenko

Nous déplorons vivement cette nouvelle mise en examen de Mme Ioulia Timochenko dans le cadre de l’affaire Chtcherban. Nous rappelons les préoccupations déjà exprimées par la France et ses partenaires européens face aux procès manifestement inéquitables et politiquement orientés visant Mme Ioulia Timochenko et d’autres personnalités de l’opposition.

Nous n’avons cessé, depuis un an et demi, d’appeler l’Ukraine à mettre fin au fonctionnement arbitraire de la justice et à se conformer aux principes de l’État de droit et à ses obligations internationales.

Les autorités ukrainiennes disent souhaiter la poursuite du rapprochement de leur pays avec l’Union européenne et parvenir à une signature rapide de l’accord d’association UE-Ukraine. À un mois du sommet UE Ukraine du 25 février prochain, il est temps pour elles de le démontrer.

publié le 24/01/2013

haut de la page