Propos de M. Hollande : « Ce qui nous a...

Paris, 25 avril 2014

Propos de M. Hollande

Ce qui nous a mobilisés, c’est à la fois la situation de l’Ukraine et une grande perspective que nous devons ouvrir sur l’Union européenne de l’énergie.

Sur l’Ukraine, nous avons deux objectifs :

Le premier, que l’élection présidentielle puisse se tenir le 25 mai de manière à ce que la légitimité du pouvoir puisse être consacrée à travers le vote des Ukrainiens.

Pour que nous y parvenions, il convient de tout faire pour que la désescalade puisse être engagée. Nous avons des signaux qui ne vont pas dans ce sens. Il y a néanmoins eu un accord à Genève. Nous demandons qu’il soit respecté dans son intégralité et s’il ne l’était pas, il y aurait nécessairement à renforcer les sanctions telles qu’elles ont été prévues par le Conseil européen. Nous avons également un objectif qui est de permettre à l’Ukraine d’avoir une Constitution qui puisse assurer le respect des minorités et une décentralisation. Et ce qui suppose, là encore, que le dialogue puisse être engagé.

Dès lors nous devons condamner tout ce qui va dans le sens de la montée des tensions, de la pression militaire, et de ce qui peut dégénérer en un conflit qui serait extrêmement dangereux pour l’ensemble de l’Europe.

Nous avons, aussi, le souci de rappeler les principes qui sont ceux de la communauté internationale : l’intégrité territoriale, la souveraineté des États ; et c’est pourquoi il y a eu cette échelle de sanctions qui a été décidée par le Conseil européen, et ces sanctions auront à être prononcées s’il y a le moindre manquement.

C’est toujours ce même principe de fermeté et de dialogue qui doit nous animer.

publié le 20/02/2015

haut de la page