Mise en place de l’arche de confinement de Tchernobyl : la France à l’honneur

Le 29 novembre 2016, le consortium français Novarka a organisé une cérémonie pour la mise en place de l’arche de confinement du réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Conception et construction de l’arche de confinement

Dès 1994, une aide internationale est fournie par la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) pour le lancement du projet de construction du nouveau sarcophage, le premier présentant un risque pour l’environnement sur le long terme. C’est en 2004 que l’appel d’offre est lancé pour le démantèlement de l’ancien sarcophage déjà dégradé et la construction d’une nouvelle arche de confinement. A cette occasion est fondée la coentreprise Novarka, composée de deux entreprises françaises, Bouygues Travaux publics et Vinci Construction, qui remporta l’appel d’offre en 2007.

Les deux entreprises ont conçu ce projet d’arche aux dimensions exceptionnelles : 36 000 tonnes, 110 mètres de haut, 165 m de long et 260 m de large. Elle peut abriter le Stade de France dans son intégralité et est assez haute pour recouvrir la statue de la liberté. Sa construction a débuté en 2010.

Pour en savoir plus sur la catastrophe de Tchernobyl,vous pouvez consulter notre article en cliquant ici.

La mise en place de l’arche

Afin de maximiser la sécurité des employés, l’arche a été construite à 300 mètres du réacteur, dans une zone préalablement nettoyée et sécurisée. Elle a été montée sur des vérins hydrauliques, afin de pouvoir être positionnée au-dessus du réacteur une fois la construction terminée.

Ce processus de poussage de l’arche a débuté le 16 novembre 2016, et a duré 2 semaines. L’arche est devenue l’objet le plus lourd en mouvement sur terre. Le 27 novembre, l’arche était en place, isolant totalement le réacteur endommagé.

La cérémonie d’inauguration

Pour cet événement historique, Novarka a organisé une cérémonie d’inauguration à laquelle ont pris part le Président Petro Porochenko, le vice-Premier ministre Hennady Zoubko, le ministre de l’écologie Ostap Semerak, ainsi que le PDG de Vinci, Xavier Huillard et le Directeur de la BERD Suma Chakrabarti ont également pris part à la cérémonie.
Le Président Petro Porochenko a rappelé l’implication de la France dans la construction de cet ouvrage unique au monde. Il a remercié les donateurs qui ont permis la réalisation de cette nouvelle structure, et appelé de ses vœux une poursuite de la coopération internationale pour le démantèlement de du réacteur.

Retrouvez le communiqué du ministère français des Affaires étrangères à propos de cette inauguration.

publié le 03/01/2017

haut de la page