Les chiffres du commerce extérieur

Nicole Bricq a présenté le 7 février 2014 les chiffres du commerce extérieur de la France pour l’année 2013. Le déficit atteint 61,2 milliards, en recul de 6 milliards d’euros. Le déficit hors énergie s’établit à 13,5 milliards, soit une réduction de plus de moitié en deux ans.

Résultats du commerce extérieur 2013 : un déficit en baisse de 6 milliards d’euros

Le déficit des échanges de biens se réduit

Le déficit recule de 6 milliards d’euros pour atteindre 61,2 milliards soit une réduction du déficit de 17 % par rapport à 2011. Le déficit hors énergie passe à 13,5 milliards soit une réduction de plus de moitié en deux ans.

Le nombre d’entreprises exportatrices est en hausse pour atteindre 120 700 (contre 119 200 en 2012). A 4 100, le nombre d’entreprises de taille intermédiaire (ETI) exportatrices progresse de près de 2 %.

Dans une conjoncture économique mondiale difficile – récession en zone euro et ralentissement des pays émergents – les exportations se replient (-1,3 %) et les importations fléchissent également (-2,3 %), en grande partie du fait de l’énergie.

En 2013, les exportations françaises ont été notamment soutenues par l’agroalimentaire, la pharmacie et l’aéronautique. Avec une progression de 3,3 %, c’est le secteur agroalimentaire qui a le plus contribué à la croissance des exportations, consolidant son excédent à 11,5 milliards d’euros.

Les exportations pharmaceutiques atteignent un niveau record avec une progression de 2,5 %. Enfin l’aéronautique conserve son statut de 1er excédent commercial sectoriel avec un excédent de 22 milliards d’euros, battant son record de 2012. En outre, les commandes enregistrées par Airbus au cours de l’année atteignent elles aussi un niveau record à 1 503 contre 833 en 2012.

Les services maintiennent leur niveau élevé d’excédent

L’offre de produits et services des quatre familles prioritaires identifiées par la ministre rencontre déjà la demande mondiale. Les exportations des quatre familles progressent de 2 %.

Le « mieux se soigner » connaît un excédent commercial en croissance de 15 % à près de 12 milliards d’euros. Le « mieux vivre en ville » renforce lui aussi son excédent qui passe de près d’1 milliard d’euros à 5,2 milliards d’euros tandis que le « mieux se nourrir » progresse de 2,6 %.

Les exportations de services devraient quant à elles progresser de 3,4 % et contribuer à un excédent record de 33,2 milliards d’euros (chiffres provisoires) .

Alors que les exportations vers l’Asie accusent un recul (-3,5 %), cette baisse est moins sensible vis-à-vis de l’Union Européenne (-0,7 %). Nos exportations continuent en revanche de progresser vers les Etats-Unis (+1,5 %).

publié le 14/04/2014

haut de la page