L’énergie nucléaire en Ukraine

Histoire du nucléaire en Ukraine

La filière nucléaire en Ukraine a été développée sous l’impulsion de l’Union Soviétique dès le début des années 1970. On peut distinguer deux périodes majeurs : avant l’accident de la centrale de Tchernobyl, puis après la chute de l’URSS.

Le lancement de la construction de la centrale de Tchernobyl, première centrale du parc ukrainien a eu lieu en 1970. Celle-ci sera mise en exploitation en 1977. Sur une période allant de 1970 à 1987 sera lancé un vaste programme de construction de centrales nucléaires. Le développement du parc ukrainien est lié à la croissance rapide de la consommation d’électricité de l’époque. Les centrales thermiques et hydroélectriques étant déjà utilisées à leur capacité maximale, il s’est fait sentir le besoin de passer à un niveau supérieur et à l’utilisation d’une technologie plus puissante : l’atome.

Un programme prévoyait la construction d’un important parc de centrales, mais l’accident de Tchernobyl en 1986 marqua le début d’une période de stagnation pour le nucléaire en Ukraine. Les conséquences humaines et environnementales remettent en question le développement de la filière. Le soviet Suprême d’Ukraine adopte le 2 août 1990 un moratoire sur la construction de nouvelles centrales en Ukraine qui stoppent tous les projets en cours et à venir. Ainsi, la construction de la 6ème tranche de la centrale de Zaporojna est stoppée, ainsi que les projets de construction de la 4ème tranche de Rivné et des tranches 2, 3 et 4 de Khmelnitski.

JPEG - 77.5 ko
Le réacteur N°1 de la centrale de Khmelnitski

Le 21 octobre 1993, le moratoire est supprimé, permettant la reprise des travaux. Cette suppression affiche la volonté des autorités ukrainiennes de maintenir le nucléaire civil et de poursuivre son développement, malgré les difficultés économiques liées à la chute de l’URSS et au lourd coût d’entretien du parc à assumer. Zaporojna 6 sera finalement mise en service en octobre 1995 et la construction de Rivné 4 et de Khmelnitski 2 ont été terminées en 2005. La construction des tranches 3 et 4 de la centrale de Khmelnitski est toujours stoppée.

JPEG - 4.4 Mo
Vue de la centrale de Zaporojna

Aujourd’hui, c’est la compagnie d’Etat « NAEK Energoatom », qui opère l’ensemble des centrales ukrainiennes. Cette dernière fut créée en 1996 pour améliorer l’efficacité des opérations menées dans les centrales. Le parc nucléaire ukrainien fait cependant face à plusieurs défis majeurs que sont le vieillissement des centrales, l’absence de lieu de stockage des déchets et CNU ainsi que la dépendance à la Russie concernant l’importation de combustible nucléaire. La Rada a pour ce faire adopté en 2006 un nouveau programme pour le nucléaire civil ukrainien, la « Stratégie Energétique de l’Ukraine à l’horizon 2030 », redéfinissant la politique énergétique et donnant une part plus importante à la filière nucléaire. La stratégie fut mise à jour en 2015 afin d’apporter des corrections et s’étend dorénavant jusqu’en 2035.

Les chiffres clés du nucléaire en Ukraine

Les chiffres clés du nucléaire en Ukraine - PNG

publié le 31/03/2016

haut de la page