La place de la langue française en Ukraine

Le développement de l’apprentissage du Français ne peut que contribuer aux échanges politiques, linguistiques, culturels et économiques entre l’Ukraine et la France. La coopération linguistique et éducative est une priorité transversale qui sert l’ensemble des actions de coopération de cette Ambassade.

Le secteur de coopération linguistique et éducative est mené par deux attachés de coopération pour le français. Ils interviennent auprès de l’enseignement primaire/secondaire et au niveau des départements de français des Universités de lettres, sciences humaines, des universités agricoles et techniques. Ils coopèrent naturellement avec le ministère de l’Education et de la Science, mais aussi avec d’autres ministères ou collectivités territoriales pour la formation au français des agents de la fonction publique.

I - La position du français en Ukraine

II – les grands axes de la coopération linguistique et éducative française

III - Les orientations prioritaires pour les trois années à venir (2009 - 2011)

POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS PROGRAMMES


I - La position du français en Ukraine

Le français est la troisième langue étrangère étudiée en Ukraine après l’anglais et l’allemand. En Ukraine, environ 160 000 élèves étudient le français dans les établissements primaires et secondaires dont plus de 14 000 dans des écoles à enseignement approfondi du français (anciennes écoles spécialisées du système soviétique) où le volume horaire des cours de français est multiplié par 2,5 par rapport aux autres écoles. Près d’un millier d’élèves est inscrit dans les 6 sections bilingues francophones de Kiev, de Dniepropetrovsk, d’Odessa, de Lviv et de Donetsk où l’on propose un enseignement général et scientifique.

Environ 39 000 étudiants, spécialistes ou non, ont choisi le français comme première ou seconde langue dans les établissements d’études supérieures. Les universités techniques (commerce, économie-gestion, ingénieurs, Architecture et génie-civil) et notamment les filières francophones (Kiev, Kharkov, Dniepropetrovsk) proposent un apprentissage du français sur objectifs spécifiques. Une trentaine de Départements de français des universités forment les futurs professeurs de français. Enfin, 5000 personnes apprennent le français dans les Alliances et à l’Institut Français d’Ukraine de Kiev (IFU).

On dénombre une trentaine de Départements de français des universités qui forment les futurs professeurs de français. Certains ont entamé la reforme de leur cursus avec l’aide de l’expertise française. Celle-ci se fait sur la base du processus de Bologne et à l’aide du Cadre Européen Commun de référence pour les langues (CECRL).
Les universités techniques (commerce, économie-gestion, ingénieurs, Architecture et génie-civil) et notamment les filières francophones (Kiev, Kharkov, Dniepropetrovsk, Donetsk) maintiennent l’apprentissage du français sur objectifs spécifiques grâce au soutien de cette Ambassade. 27 universités agraires se donnent les moyens de développer un enseignement du français moderne et professionnalisant. C’est un travail original qui a vu le jour grâce à la coopération avec l’Ecole nationale de formation agronomique de Toulouse et du ministère de l’Agriculture et de la Pêche français.
250 fonctionnaires des fonctions publiques d’Etat et territoriales prennent des cours de français dans le cadre du rapprochement de l’Ukraine avec les institutions de l’Union européenne.

Tous ces efforts tendent à renforcer la présence du français en Ukraine, dans une étroite coopération avec les autorités éducatives, pour développer et généraliser d’avantage l’enseignement du français en seconde langue. L’enjeu est double : il s’agit, par la formation des élites, de multiplier le nombre de spécialistes francophones qui rejoindrons les secteurs économiques et administratifs les plus porteurs. Mais aussi de maintenir, sinon développer, les positions du français comme une des langues de travail incontournable pour agir dans les domaines qui permettent de rapprocher l’Ukraine de l’Union Européenne. Enfin, il faut souligner que l’engagement de la France à promouvoir sa langue va de pair avec son soutien au pluralisme linguistique et de la diversité culturelle. Pour cela, il faut présenter un français attractif dans une logique de réponse à la demande.

Le dispositif et les moyens

L’Institut Français d’Ukraine de KIEV (IFU)
9 Alliances Françaises
2 centres régionaux
5 Stagiaires FLE et 2 lecteurs dans les établissements ukrainiens
Les partenaires associatifs dont 10 comités d’initiatives Alliance française
Le collège français Anne de Kiev


II – les grands axes de la coopération linguistique et éducative française

Il s’agit de valoriser la langue française en Ukraine à travers quatre grands domaines :

1 - L’expertise éducative française en accompagnement des réformes du système éducatif ;

2 - La coopération linguistique dans le domaine de l’enseignement primaire et secondaire ;

3 - La coopération dans le domaine de la rénovation des cursus en FLE et FOS pour l’enseignement supérieur ;

4 - La coopération administrative pour la formation au français des fonctionnaires et des experts de la fonction publique ukrainienne.


III - Les orientations prioritaires pour les trois années à venir (2009 - 2011)

Elles sont dominées par un grand objectif général :

Ancrer la politique de promotion de la langue française dans le cadre de l’influence politique, linguistique, culturelle et économique de la France en coopération étroite avec les partenaires Ukrainiens.

· Promouvoir la langue français et le plurilinguisme par des actions d’information, par des concours scolaires et des olympiades organisées dans le cadre des journées de la Francophonie par le réseau de l’Ambassade.

· Renforcer les sections bilingues et les écoles à enseignement approfondi du français en proposant une formation de FLE basée sur les méthodes communicatives, en introduisant l’enseignement de certaines Disciplines Non Linguistiques en français (DNL) et en facilitant la mobilité des élèves en milieu scolaire français.

Consultez ce site : http://espace-bilingue-franco-ukrainien.hautetfort.com/

· Favoriser la mise en oeuvre de rénovation des cursus des Départements d’études françaises afin d’offrir des formations de français sur les modèles européens par la création d’un réseau des Départements pilotes. Développer l’enseignement du français professionnalisant (FOS) dans les universités agraires et techniques. Un site Internet Agrosvita [Cliquer] a été créé comme un Espace de Travail Collaboratif (ETC) pour les enseignants de français des universités agricoles d’Ukraine.

· Consolider, sinon développer, la place importante de l’expertise française en matière d’éducation et notamment dans le domaine de l’évaluation auprès du ministère de l’Education et de la Science Ukrainien. Former au français les agents des administrations publiques et des collectivités territoriales dans la perspective du rapprochement avec l’Union européenne. Augmenter le nombre de fonctionnaires et d’experts francophones.



POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOS PROGRAMMES

Pourquoi apprendre le français

Actions pour la promotion du français

L’enseignement bilingue et les écoles à français renforcé en Ukraine

Le français dans l’enseignement supérieur

Où apprendre le français en Ukraine

Certifier ses connaissances de français

[L’expertise française en matière de coopération éducative]

Le collège Anne de Kiev

publié le 14/11/2016

haut de la page