14 juillet, fête de la nation [uk]

JPEG La France commémore chaque 14 juillet la Fête de la Fédération qui eut lieu en 1790, « moment d’unité volontaire » de tous les Français pour reprendre les mots du député Henri Martin en 1880 lorsque la République dût se doter de ses symboles.

Outre les bals et les feux d’artifice, le défilé militaire sur les Champs Elysées est une tradition chère aux Français qui leur permet de perpétuer le lien qui unit la Nation à son armée depuis la Révolution. Ce n’est donc pas un hasard si le thème du défilé de cette année s’intitule « une armée d’avant-garde, fière de son passé ».

Armée d’avant-garde comme elle l’a montré au Mali depuis la mi-janvier. Ce sont d’ailleurs ces régiments participant à l’opération Serval qui seront particulièrement mis à l’honneur cette année, engagés pour la paix et au service des intérêts et des valeurs de la France et de l’Europe. Ils défileront accompagnés d’un détachement de casques bleus de la MINUSMA devant la tribune officielle où prendront place aux côtés du président de la République, François Hollande, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, le président croate, Ivo Josipovic, dont le pays vient d’adhérer à l’Union européenne, et le président malien par intérim, Dioncounda Traoré.

A l’issue du défilé, le président de la République s’adressera, lors d’une interview en direct, aux Français pour rendre compte et expliquer le sens de son action engagée depuis 14 mois. Symbole de l’unité nationale, c’est le Palais de l’Elysée, maison commune de tous les Français, qui a été choisi par le président.

publié le 16/07/2013

haut de la page