11e édition du "Printemps français" [uk]

"Le Printemps des idées" : c’est la thématique suivie cette année par le festival pour mettre à l’honneur les rencontres, les discussions et les débats, et poser les bases de nouvelles coopérations.

JPEG La France est le pays invité d’honneur du Salon du Livre de l’Arsenal à Kiev, du 9 au 13 avril - une première accordée dans ce format à des écrivains étrangers. Sont annoncés : Sylvain Tesson, Gérard de Cortanze, Myriam Anissimov, David Foenkinos, Pierre Assouline, Georges Nivat, Cédric Gras, Patricia Reznikov, Alain Guillemoles, Hugo Pradelle, Eric Naulleau et Jean-Yves Guérin. Outre les traditionnelles rencontres publiques avec les auteurs, le programme comprend une table ronde intitulée « littérature et frontières » à laquelle participeront Myriam Anissimov et Georges Nivat aux côtés des écrivains ukrainiens Serhiy Jadan et Taras Prokhasko. Myriam Anissimov interviendra également sur Romain Gary et Vassili Grossman auxquels elle a consacré des biographies, tandis que Jean-Yves Guérin évoquera, lui, la figure d’Albert Camus. Des éclairages seront donnés sur la littérature contemporaine française par les spécialistes Eric Naulleau et Hugo Pradelle. Le Prix Skovoroda de la meilleure traduction de l’ukrainien vers le français sera remis dans l’enceinte du Salon.

Le "Forum européen pour l’Ukraine", porté entre autres par Bernard-Henri Lévy et l’Académie Mohyla, sera lancé en avril avec l’objectif de favroiser la circulation de la pensée intellectuelle entre l’Europe et l’Ukraine. Des cycles de conférences suivront dans les mois à venir. Un site Internet sera ouvert pour recueillir tous ces échanges en différentes langues.

Le "Printemps des idées" sera aussi décliné en rencontres professionnelles franco-ukrainiennes, fin avril, dans les domaines de l’enseignement supérieur, d’une part, et du théâtre, d’autre part. Il s’agira de confronter les expériences et les pratiques dans les deux pays et de dégager de nouvelles pistes de coopération.

Illustration avec la création à Kiev, le 26 avril, d’un spectacle franco-ukrainien intitulé "En passant...", avec le comédien français Denis Lavant et le comédien ukrainien Dmytro Yarochenko. La mise en scène est signée par Stéphane Ricordel, directeur du théâtre Monfort à Paris et créateur du spectacle "Stantsia" en septembre dernier dans le cadre du festival Gogolfest. Vincent Guillaume présentera, quant à lui, "En pièces", dernier épisode d’un tryptique entièrement conçu à Kiev au centre Les Kurbas.

Coopération encore dans le domaine des arts visuels avec la poursuite du programme "Memorandum" mené avec la galerie Ya. Deux artistes toulousaines, La cellule (Becquemin&Sagot), collaboreront avec Nikita Kravtsov pour une réflexion sur la thématique des "Archives". A Lviv et à Kiev, des artistes de rue français et ukrainiens s’associeront là aussi pour poursuivre un travail engagé l’an passé autour du graf. "Les murs de l’art" recouvriront notamment une grande façade de la Descente Saint-André.

Le programme du "Printemps français" mettra traditionnellement à l’honneur le cinéma, avec de nombreuses avant-premières, une rétrospective consacrée à la Nouvelle Vague et les fameuses Longues nuits du court métrage. La musique sera également présente avec les tournées du duo Eléphant (pop), du trio de jazz Benjamin Faugloire Project, de la pianiste Natalya Kudritskaya et d’un spectacle musical intitulé "Un dimanche à la campagne".

A signaler encore, l’exposition du photographe Ferrante Ferranti à Lviv sur les oeuvres du maaître galicien de l’art baroque Johann Pinsel. Et celle consacrée à Kiev au photographe Jeanloup Sieff, disparu en 2000.

D’autres rendez-vous composent le programme de ce 11e "Printemps français". A découvrir sur www.fr-vesna.com.

publié le 19/02/2015

haut de la page